Livres d'art

Sculpteurs 

  • Alexandra Gestin
    Alexandra Gestin

    « L’Humanisme généreux d’Alexandra Gestin »

    Alexandra Gestin possède un talent particulier où se mêlent force et sensibilité. Elle sculpte les qualités de l’être humain comme un don fait à ce que la vie lui a permis de découvrir… Un voyage, un philosophie, un visage… Son instinct la guide. Son esprit s’inspire. Ses mains créent. « Enfants du monde » et « Les Sumos » sont les deux thèmes majeurs de son travail.

    Portrait :

    Alexandra Gestin est née à Guérande, petite commune française de la Côte d’Amour, reflet d’une tradition qui a autant de goût que sa fleur de sel. La brise soufflant sur les marais salants a vite transporté l’enfant du pays loin de sa Loire Atlantique et de son grand-père artiste-architecte, dans de fabuleux voyages qui ont exhalé sa passion pour l’art. En Afrique du Nord, la sculpture devient une évidence. En Asie, s’y mêle la philosophie du regard. Aujourd’hui, c’est en Belgique qu’Alexandra a posé ses bagages, là où souffle pour elle un autre vent, celui de la liberté. Elle s’y sent à l’aise pour sculpter.

    Tout visage est un endroit qui a marqué ma vie, disait Anna Gavalda. Il y a de ça dans l’oeuvre d’Alexandra Gestin. Un visage, un regard, une photographie, et ses mains s’emparent de la matière. Elle y puise toute l’énergie du sculpteur travaillant et retravaillant sans cesse l’argile. Le geste est beau, généreux. Ses œuvres sont vraies ; elles ont du style. Il lui faut le relief et l’épaisseur pour créer. Le dessin à plat n’est pas son domaine. L’instinct de l’artiste est tout en volumes contrastés : force et douceur, solidité et fragilité. En somme, une merveilleuse alchimie, qui fait l’œuvre et la personnalité d’Alexandra Gestin.

    Antoinette Van Ham

  • Olivier Duhamel
    Olivier Duhamel

    Olivier Duhamel travaille à la captation de la beauté et de l'émotion qui se dégagent de ses sujets d'étude. Métamorphosées en statues, les formes désormais figées de ses modèles conservent leur mouvement, leur expression propre dans un constant soucis du détail. En se laissant transpercer par la lumière, l'acrylique reflète l'essence de vitalité du corps, comme les reflets du bois, en fonction de l'angle observé, modifient l'aspect de la matière. Ces matériaux, dont la force et la rigidité s'opposent a priori à la souplesse et au mouvement naturel de la chair, font au contraire vivre, sous les mains du sculpteur, les courbes de ces femmes dont l’aura, la personnalité et la beauté sont pleinement célébrées.

    BIOGRAPHIE

    Né en France en 1957 et établi en Nouvelle Zélande depuis 1987, l’artiste français Olivier Duhamel est un sculpteur figuratif qui a acquis une grande maitrise de la forme humaine qu’il décline en bronze, en bois et en acrylique. Après de nombreuses années de voyage en Europe, en Afrique centrale et dans le Pacifique sud, Duhamel s’installe en Nouvelle Zélande en 1987 et en adopte la nationalité en 1992. Il vit et travaille sur la petite ile de Waiheke non loin d’Auckland où il a passé les dix dernières années à établir sa fonderie artisanale et un réseau de galeries représentant son travail en Nouvelle Zélande, en Australie et en Europe. Il enseigne la fonte du bronze et publie également un manuel de fonderie. Il a étudié auprès de David Read et de Chrystèle Legardinier et a travaillé pour le studio du sculpteur Jeff Koons. « A travers mes créations, je me concentre à essayer de capturer la beauté et la sensualité de mes sujets d’études. En matière d’art, je suis principalement intéressé par la beauté, l’émotion et la maitrise des techniques. »

    EXPOSITIONS

    March 2017 - Affordable art Fair - La Lanta booth - New York City

    February 2017 - Farewell - Solo Show - Space Gallery - Auckland

    January 2017 – Topology – Solo show – La Lanta – Bangkok

    December 2016 – Scluptoneroa Auckland

    November 2016 – Affordable Art Fair – Singapore

    November 2016 – NZ Sculpture onshore, Auckland

    November 2016 - Kings fine art sale – Auckland

    September 2016 - Elemental – Aarwun gallery - Canberra

    September 2016 – Sculptures – Parnell Gallery, Auckland

    August 2016 – Mosaique de reves – White space art Asia - Singapore

    March 2016 – Harbourview, Auckland

    January 2016 – Sculptoneroa – Waiheke Island

    March 2015 - Contours – Flagstaff Gallery, Auckland

    January 2015 – Sculptoneroa – Waiheke Island

    November 2014 – Duhamel /Smith – Parnell Gallery, Auckland

    August 2014 – Duhamel/Reithmaier – Remuera Gallery Auckland

    July 2014 – NZ art show – Wellington

    May 2014 - Baradene art show- Auckland

    April 2014 - Finalist -12 Inches of Sin, Las Vegas, Nevada

    March 2014 Finalist - Small Sculpture prize – Auckland

    December 2013 - SculptOneroa – Auckland - NZ Academy of Fine Art – Wellington

    November 2013 - Kings fine art sale – Auckland

    November 2013 - Taranaki national award - New Plymouth (winner)

    October 2013 - Art &Sculpture awards – Henderson

    September 2013 - Spring Exhibition Invercargill

    September 2013 - ArtFusions – Auckland

    July 2013 - Nz Art Show – Wellington

    July 2013 - Topology - Remuera Gallery

    May 2013 - Small Sculpture Prize

    January 2013 - Sculptoneroa - Waiheke Island

    May 2012- Olivier Duhamel - Remuera Gallery – Auckland

    July 2011 - NZ Art Show 2001 – Wellington

    June 2011 - Fullers Winter Arts Festival

    April 2011- A pure passion for Sculpture Gallery Lyon - Auckland

    May 2010 - The Body in Art Aesthete Gallery

    March 2010 - Festival 2010 NZ academy of fine art

    September 2009- Nude NZ academy of fine art

    July 2009 - Affordable Art Show - Wellington

    June 2009- The Original Art Sale - Manukau city

    May 2009 - Metal Matter Uxbridge gallery -Auckland

    July 2008 - The Original Art Sale - Auckland

    May 2007 - Mixed Exhibition of Gallery artists - Frances Keevil Art Gallery - Sydney

    January 2007 - Sculpture on a Plinth - Waiheke Community Art Gallery

    January 2007 - National Drawing Award - Artspace and The Physics Room - Wellington PRIX

    Shell Todd Oil Services Ltd 3D Award -Taranaki National Art awards13

    Public’s choice awards13”, Waitakere Art Council

    PUBLICATIONS

    “De la cire au bronze” 140 pages - ISBN -145158475X

    «Manuel de moulage corporel» 58 pages - ISBN-1450509363

  • Bruno Catalano
    Bruno Catalano

    Né en 1960 à Marseille, Bruno Catalano a su exprimer son énergie créatrice dans l'art depuis sa jeunesse. Artiste autodidacte, très sensible aux êtres humains et à leurs problématiques, Bruno Catalano donne forme à ses idées et sentiments dans des sculptures originales et uniques. 

    Le thème universel du voyage et de la destination inconnue inspire Bruno Catalano. Si les premières œuvres de Bruno Catalano sont compactes et conventionnelles, les séries qui suivent deviennent plus expressives et raffinées. Ces œuvres étonnantes, avec leurs corps coupés et leur manque de volume, invitent le spectateur à reconstituer mentalement ses limites. De cette façon, Van Gogh est toujours vivant, sa valise à la main, se dirigeant vers la campagne provençale, mais dans une légèreté quasi abstraite, ouverte au vent et à la lumière. N'est-ce pas notre destinée que Bruno Catalano essaie de nous faire voir et méditer.

    À travers ses sculptures, Bruno Catalano reconstitue l'aventure de l'espèce humaine, toujours entre deux berges, repoussant toutes les frontières. Quand nous voyageons, nous laissons des parties de nous dans les endroits où nous allons, nos vibrations, nos sons, nos mots ne se perdent pas dans l'espace, ils restent dans ces endroits. Les lieux nous prennent des parties de nos vies et de nos âmes. C'était un défi pour Bruno Catalano d'obtenir cet effet et de construire des sculptures en bronze  solides et équilibrées, mais ses créations étonnantes parviennent à traduire ces idées.

  • Annick Leroy
    Annick Leroy

    Annick Leroy, sculpteur, est née en 1951 et vit à Rennes. Elle réalise aussi bien des sculptures monumentales que des bronzes et des céramiques. Pour caractériser son travail en quelques mots nous pourrions dire que ses oeuvres sont figuratives, contemporaines et particulièrement tournées vers le mouvement. 

    Œuvre de chair

    Instinctivement, par compassion ou mimétisme, nous nous identifions à une forme humaine, nous vivons son attitude, l’émotion qu’elle dégage. Traduire cette émotion dans l'argile est un art très ancien et universel. Si je devais caractériser mon travail en quelques mots, je dirais que je suis un sculpteur figuratif contemporain et que je suis avant tout attirée par le mouvement. L’aspect contemporain est mis en relief par les mises en scène : décomposition du mouvement d’une symphonie, corps suspendu dans l’espace, ou par le choix des émotions : sdf sous sa couverture, femme fauve sur un tabouret… J’ai horreur du corps objet, je cherche l’intensité et l’émotion sans étalage de la chair, même si je représente souvent l’individu dans sa nudité. Je travaille beaucoup la géométrie des attitudes avant d’attaquer une pièce. J’analyse les lignes de forces, les convergences d’énergie. J’attache également une attention particulière au langage des mains et du visage. J’aime créer un échange de regard entre le spectateur et mon personnage. Qaunt au mouvement, il implique un déséquilibre dans un arrêt sur image. Le bronze s'y prête bien et permet des mises en scène spectaculaires.
    En dehors de petites sculptures en bronze qui sont un peu mon laboratoire de recherche,  je courre les commandes publiques. J’ai réalisé 2 fontaines pour un jardin à Honfleur, une jeune fille nue accroupie sous un parapluie et des oies qui crachent de l’eau dans une rivière (Honfleur – 2011).
    La reproduction en taille réelle de la photo de Charles Ebbets représentant des bâtisseurs de cathédrales modernes, que sont les grands buildings de New-York, a été l’occasion de réaliser une première œuvre de grande envergure, mais aussi de produire un tableau troublant de vie. Si j’éprouve un intérêt certain à redonner vie à des personnages disparus (Bernanos - 2011, Jean Hameau - 2011, les sœurs Goadec - 2013), j’aime les challenges et l’aventure, en témoigne la sculpture de Carmen en équilibre sur un filin grâce à un contre-poids (Pontivy – 2013). J'explore également la trace du mouvement dans l’espace dans un style BD (Ar Milin – 2012)

     

    Œuvre graphique

    Une œuvre est liée à son environnement et le rêve ne passe pas uniquement par la représentation humaine… Dans mon attirance pour les projets de grande taille, j’ai abordé le métal et la mosaïque. Ce fut le cas pour le monument aux morts de Noyal-sur-Vilaine (Hymne à la vie – 2004) ou pour un concours comme le patio d’Ifremer à Lorient. Dans les deux cas j’ai abordé le métal de façon très légère, très ajourée, en donnant une lecture double de l’œuvre : graphique de loin et figurative de près. Ma première œuvre en métal , deux chaises géantes, est sur le campus de Beaulieu (Flirt métallique - 2003). J’ai aussi dessiné des passerelles pour la ville de Villedieu-Les-Poëlles (2009), dentelle en métal, forme de poisson...
    J’ai également abordé la mosaïque, parfois dans de grandes fresques, en utilisant toutes sortes de matériaux (Brest – 2001), parfois en travaillant le dessin avec des enfants (Noth -2006). Parfois aussi c’est l’occasion d’un clin d’œil aux enfants, comme avec cet escargot géant à l’entrée d’un  jardin (Honfleur – 2011).

  • Lauref
    Lauref

    «Matière à inventer... La noblesse du papier sculpté, allié au métal met en mouvement des silhouettes délicates, parées de couleurs»

    De l'exploration des matières, les papiers de fabrications artisanales ont ma préférence pour leurs qualités physique et mécanique exceptionnelles. Le choix de la page vierge m'emporte dans la recherche graphique et chromatique qui vient inventer la parure de chaque sculpture, peinte au préalable à l'acrylique, à la feuille d'or ou d'argent, mise en forme et structurée par le fil en fer.

    Prétexte à la création, telles des abstractions, les silhouettes, essentiellement féminines investissent l'espace de leur rythme perpétuel; à l'instar d'une partition musicale, le papier se conjugue au métal.

    L'absence de visage, comme le silence dans la partition subjugue la quintessence de la sculpture : aérienne, délicate, élégante, d'une apparente fragilité, d' une légèreté singulière, d'une spontanéité résonnante, de prolongations suggérées, d'invitations à l'imaginaire, d'horizons à dessiner...

  • Rudy Morandini
    Rudy Morandini

    Peintre et sculpteur, l’artiste s’intéresse à la représentation du corps. 

    En se qui concerne la sculpture, Rudy a développé une technique originale de soudure d’écrous afin de sublimer les courbes et les volumes du corps et révéler la trace de sa transparance. 

  • Résine Floquée
    Résine Floquée
  • Résine Exterieur
    Résine Exterieur

Recently Viewed

No products

Menu