Livres d'art

Sculptures 

  • Alexandra Gestin
    Alexandra Gestin

    « L’Humanisme généreux d’Alexandra Gestin »


    Alexandra Gestin possède un talent particulier où se mêlent force et sensibilité. Elle sculpte les qualités de l’être humain comme un don fait à ce que la vie lui a permis de découvrir… Un voyage, un philosophie, un visage… Son instinct la guide. Son esprit s’inspire. Ses mains créent. « Enfants du monde » et « Les Sumos » sont les deux thèmes majeurs de son travail.


    Portrait :


    Alexandra Gestin est née à Guérande, petite commune française de la Côte d’Amour, reflet d’une tradition qui a autant de goût que sa fleur de sel. La brise soufflant sur les marais salants a vite transporté l’enfant du pays loin de sa Loire Atlantique et de son grand-père artiste-architecte, dans de fabuleux voyages qui ont exhalé sa passion pour l’art. En Afrique du Nord, la sculpture devient une évidence. En Asie, s’y mêle la philosophie du regard. Aujourd’hui, c’est en Belgique qu’Alexandra a posé ses bagages, là où souffle pour elle un autre vent, celui de la liberté. Elle s’y sent à l’aise pour sculpter.

    Tout visage est un endroit qui a marqué ma vie, disait Anna Gavalda. Il y a de ça dans l’oeuvre d’Alexandra Gestin. Un visage, un regard, une photographie, et ses mains s’emparent de la matière. Elle y puise toute l’énergie du sculpteur travaillant et retravaillant sans cesse l’argile. Le geste est beau, généreux. Ses œuvres sont vraies ; elles ont du style. Il lui faut le relief et l’épaisseur pour créer. Le dessin à plat n’est pas son domaine. L’instinct de l’artiste est tout en volumes contrastés : force et douceur, solidité et fragilité. En somme, une merveilleuse alchimie, qui fait l’œuvre et la personnalité d’Alexandra Gestin.

    Antoinette Van Ham

  • Résine Floquée
    Résine Floquée
  • Résine Exterieur
    Résine Exterieur
  • Lauref
    Lauref

    «Matière à inventer... La noblesse du papier sculpté, allié au métal met en mouvement des silhouettes délicates, parées de couleurs»

    De l'exploration des matières, les papiers de fabrications artisanales ont ma préférence pour leurs qualités physique et mécanique exceptionnelles. Le choix de la page vierge m'emporte dans la recherche graphique et chromatique qui vient inventer la parure de chaque sculpture, peinte au préalable à l'acrylique, à la feuille d'or ou d'argent, mise en forme et structurée par le fil en fer.

    Prétexte à la création, telles des abstractions, les silhouettes, essentiellement féminines investissent l'espace de leur rythme perpétuel; à l'instar d'une partition musicale, le papier se conjugue au métal.

    L'absence de visage, comme le silence dans la partition subjugue la quintessence de la sculpture : aérienne, délicate, élégante, d'une apparente fragilité, d' une légèreté singulière, d'une spontanéité résonnante, de prolongations suggérées, d'invitations à l'imaginaire, d'horizons à dessiner...

  • Rudy Morandini
    Rudy Morandini

Recently Viewed

No products

Menu